De Germaine Tillion aux Grandes Écoles

Le vendredi 5 février 2021, les élèves de Terminale des filières générales du Lycée Germaine Tillion ont pu assister à une intervention de Robin PONS, actuellement étudiant en troisième année à Sciences Po Paris. Grâce à la visioconférence, il était accompagné virtuellement de Jean-Baptiste LAVAL, étudiant à la prestigieuse école d’ingénieurs parisienne, CentralSupélec. Ces rencontres semi-présentielles, semi-distancielles, se sont tenues dans le cadre d’une après-midi consacrée à l’orientation.

 

Anciennement formés dans le Lycée Jean Durand (aujourd’hui Germaine Tillion), et tous deux titulaires d’un Baccalauréat Scientifique, Robin PONS et Jean-Baptiste LAVAL sont des étudiants « du cru » qui côtoient aujourd’hui les bancs des plus grandes écoles françaises.

 

Leur intervention au lycée de Castelnaudary était organisée par une association fondée en 2018 par Annabelle MARIN (elle aussi audoise) : De l’Aude aux Grandes Écoles. Cette association a pour but d’amener un regard positif sur les Grandes Écoles et les filières dites sélectives, et de favoriser l’information auprès des lycéens du département. L’objectif est ainsi d’encourager les élèves audois à surpasser les idées reçues, et à oser s’orienter vers les filières sélectives qu’il perçoivent souvent, à tort, comme inaccessibles et parfois loin de la réalité dans laquelle ils se trouvent.

 

Consciente des enjeux majeurs qui concernent l’orientation post-Bac de ces élèves, a fortiori dans le contexte actuel si particulier, Florence GENEIX, proviseure du Lycée Germaine Tillion, s’est félicitée de cette intervention initiée par Romain MORET, professeur d’Histoire-Géographie. Pour Robin PONS, c’est une chance de pouvoir aider à son tour les élèves de sa ville natale, en apportant sa propre expérience sur toutes les questions qui touchent à l’orientation. « C’est important qu’un élève de Castelnaudary comprenne que lui aussi peut rêver de réussir dans les écoles les plus prestigieuses de France ».

 

Prochain objectif à long terme pour ces étudiants ambitieux : la mise en place d’un système de bourse, financé par l’association De l’Aude aux Grandes Écoles, pour accompagner les élèves audois dans la transition du Secondaire au Supérieur, et ainsi faciliter leur intégration au sein des Grandes Écoles. Dossier à suivre.

 

Brice CARRARA